OBSERVATOIRE DES CENTRES SOCIAUX

5 décembre 2011

SAISIE DU QUESTIONNAIRE SENACS

La mise en place de l’observatoire national des centres sociaux s’inscrit dans un partenariat entre la CNAF et la FCSF.

Le questionnaire (SENACS) se saisit en ligne. Six territoires, dont la Bretagne, ont été choisis pour expérimenter un premier recueil de données. Ces territoires totalisant 700 centres sociaux, soit un tiers des structures agrées par les CAF, cette expérimentation sera suffisamment représentative pour pouvoir être élargie par la suite à l’ensemble du territoire national. La saisie des données avec les directeurs est bien engagée dans les départements bretons.

En Ille-et-Vilaine, 3 séances de saisie : le 25 novembre, à Carrefour 18, Rennes et le 2 décembre à Dinard ont regroupé 17 centres pour s’initier au questionnaire SENACS.

 

Philippe et François : top départ pour une saisie en moins d'une heure!!

Encadrées par les conseillers techniques des CAF et les délégués de la fédération, plusieurs saisies collectives avec les directeurs ont été réalisées ces dernières semaines. Nous essuyons les « plâtres » d’un logiciel « un peu ancien » avec des fonctionnalités limitées, sans oublier quelques « bugs » de saisie.

 

Agnès en mode saisie!!!

Mais enfin, nous connaissions les limites de ce questionnaire, qu’il nous faudra améliorer dans l’avenir, pour devenir cet outil de mutualisation, de partage que nous ambitionnons. Avec, nos collègues des CAF, nous nous retrouverons début janvier pour en faire le point, regarder comment capitaliser l’ensemble des réponses, pour vous en restituer une première synthèse régionale.

 

Sandrine dubitative...Jean-François satisfait...

 


Formation “L’expérience de la fonction de président”

5 décembre 2011

Des présidents échangent sur leur expérience…

 Imaginez un lieu de réunion dans la campagne fougeraise, à BILLE, que huit présidentes et présidents (1) de centre social d’Ille-et-Vilaine sont invités à rejoindre par un soir de brouillard épais… C’est le premier exercice “imposé” pour participer à une journée de séminaire entre le vendredi soir 25 novembre et le lendemain, jusqu’à 16 h 00.

Arrivés à la Ferme-Auberge, nous étions accueillis par Marie-José EVAIN de la CAF et le formateur, Joseph FOUILLEUL, du Cabinet Bréhat, pour réfléchir ensemble sur le thème “Mieux se connaître dans l’axe de notre fonction de président“.  Chacun était invité à dire ce qu’elle (il) avait ressenti au cours des différentes étapes de son parcours de présidence, selon une règle que nous nous étions donnée au préalable pour s’écouter d’une manière “active”: noter au fur et à mesure de l’expression de chacun :

– Qu’est-ce qui me marque (dans ce que j’entends)?

– Qu’est-ce que ça produit comme résonnance, chez moi?

–  Quelles réflexions m’inspire ce que dit le ou la collègue?

Le formateur avait précisé son rôle auparavant: être le facilitateur de l’expression personnelle de chacun, tout en fournissant quelques explications au passage.

Ceci posé, tout le monde a accepté de “jouer le jeu” en se livrant à cet exercice assez inhabituel. Même s’il s’agissait d’histoires différentes, nous retrouvions dans ce qui était exprimé beaucoup de choses communes : on arrive au centre social pour des raisons diverses, un jour, on est élu au conseil d’administration, puis on se retrouve président(e) sans l’avoir forcément cherché. Et c’est petit à petit que l’on découvre l’étendue de la tâche, les responsabilités qui l’accompagnent, notamment en devenant le représentant de l’employeur des salariés de l’association.

 

Enfin, après avoir listé les sujets de préoccupation actuels, nous étions invités collectivement à en choisir  trois sur lesquels nous allions travailler:

–   comment la fonction employeur est-elle remplie au sein du conseil d’administration?

–   comment est faite la répartition des tâches entre directeur et président(e)/ président?

–   comment se passent les relations entre le centre social et la collectivité?

 

Le fait de partager nos préoccupations ne les résout pas, certes, mais permet de les relativiser, de prendre un peu de distance avec les problèmes rencontrés. C’était aussi l’objectif de ce  séminaire apprécié par tous, tant sur le fond que sur la forme, dans un lieu chaleureux où le meilleur accueil nous avait été réservé. C’est une expérience à renouveler…

 

 


Comité départemental d’Ille-et-Vilaine

5 décembre 2011

“La légitimité de l’élu associatif : questions et repères”

Vingt deux participants, issus de sept centres d’Ille-et-Vilaine se sont réunis, pour la troisième fois cette année, au CODEP 35, au Centre Social de Villejean, le samedi 19 novembre 2011. Grand moment d’échanges et de débats entre les participants à ce CODEP, après l’exposé introductif d’Yves Bonny (sociologue à l’université de Rennes 2) sur la question de la légitimité de l’élu associatif.

Clarification et définition de la légitimité, distingo nécessaire à faire entre légalité et légitimité, retour sur les différentes sources de légitimité (l’élection, le statut, la compétence,…) et réflexion sur les centres sociaux comme porteurs légitimes de l’action publique : il y avait là belle matière à réflexion mais aussi  à réaffirmation que des acteurs de droit privé peuvent être aussi porteurs d’action publique, co-constructeurs d’une action publique. Des propos riches, dynamisants mais aussi porteurs d’exigence : notre légitimité se construit d’une part, sur notre exemplarité, et, d’autre part, sur notre capacité à dire, expliquer, montrer ce que l’on fait au quotidien, en premier lieu en direction des élus locaux.

Prochain CODEP le samedi 10 mars 2012, à Saint Jacques de la Lande

 


Aller à la barre d’outils